Agriculture / artisanat

Contexte

La commune de Ouargaye dispose de terres très fertiles mais les méthodes de cultures restent très traditionnelles. L’outillage manque, l’irrigation devrait être amélioré. Pour autant de nombreux groupements sont dynamiques et se lancent dans la culture de nouveaux légumes ou dans des techniques de conservation et de commercialisation nouvelles.
Tous les 3 jours a lieu un marché très animé. Le commerce et l’artisanat se développement mais là encore les moyens techniques et financiers sont insuffisants. L’arrivée récente de l’électricité devrait toutefois contribuer à dynamiser les activités.

Depuis 2 ans nous avons orienté nos intervention vers l’appui au développement d’activités économiques en octroyant des microcrédits et en finançant un suivi technique pour les porteurs de projets. Les résultat sont très encourageants.

Quelques exemples en cours ou prévus :

  •  Des microcrédits pour développer des activités génératrices de revenu (AGR).
    50 femmes en ont bénéficié sur une durée de 6 mois (novembre 2017 à mai 2018). Taux de remboursement : 100 %. Ainsi une cinquantaine de micro-entreprises ont vu le jour : coiffure, tissage, vente diverses, séchage de légumes, etc. Devant ce succès nous avons décidé de continuer avec un nouveau groupe de 50 femmes.

 

 

 

  • Développement de la production d’atiéké (couscous de manioc)
    Grâce à une aide financière de Zoodo-Fougères-Ouargaye en partie sous forme de microcrédit le groupement qui produit de l’atiéké a pu acquérir un triporteur. Il va permettre de s’approvisionner en manioc et de livrer le produit dans les villages. La production devrait doubler ainsi que l’effectif (20 femmes travaillent actuellement dans cette entreprise).

 

  • Conditionnement des produits
    Le groupement TEEGA-WENDE a plus de 500 femmes adhérentes. Elles développent diverses activités agro-alimentaires : séchage de légumes, beurre de karité, confitures, etc. et aussi : savon, tissage, ….
    Afin de développer les ventes (vers d’autres villes et aussi vers le Togo), d’être présent sur les salons et d’améliorer les conditions d’hygiène nous avons financé un programme de conditionnement des produits : sachets, bocaux, flacons, emballages, avec un étiquetage adapté.

 

 

 

  • Fabrication de beurre de karité
    Le groupement Sugr Nooma compte 15 femmes et va se lancer dans la transformation d’amande de karité en savon et beurre. Nous les avons aidé pour la construction d’un bâtiment (réalisé en juin 2018) et divers investissements. Une partie de l’aide est sous forme d’un microcrédit.
    Le démarrage de la production est prévu en septembre 2018.

 

 

 

 

 

 

  • Mini laiterie : fabrication de yaourts
    La mini laiterie existe déjà mais l’approvisionnement en lait est seulement possible en saison des pluies. En mettant 10 vaches en stabulation sous un hangar la production pourra être continue toute l’année. Nous avons sollicité divers financeurs fougerais pour l’achat de 10 vaches. L’association apporte un complément de financement sous forme de microcrédit pour la construction du bâtiment et divers investissements. Démarrage prévu à l’automne 2018. Voir actualité : démarrage de la mini laiterie.

 

 

  • Vente poissons
    Un groupement de 18 membres (des femmes uniquement) achètent, transforment et revendent du poisson (de mer et d’eau douce) sous diverses formes : fumé, grillé, à la découpe, etc. Nous les aidons grâce à un microcrédit pour réaliser divers investissements qui vont permettre de développer fortement les ventes : plus de 50 tonnes devraient être vendues chaque année à Ouargaye et dans la région.