Ouargaye

La commune de Ouargcarte_bfaye d’une superficie de 438 km2 se situe dans la région du Centre-Est. Commune urbaine depuis avril 2006, elle couvre tout le département, soit 12 villages et 5 secteurs. Elle est le chef-lieu de la province du Koulpélogo et est située à 245 km au sud-est de la capitale Ouagadougou. Lors du recensebetailment de 2006, la ville comptait environ 35000 habitants. (accroissement de 4,4 % par an). Plus de 60% de la population a moins de 25 ans.

Les principales activités des habitants sont l’agriculture et l’élevage (environ 90% de la population).
La principale culture est le sorgho, suivi par le mil. Les autres cultures sont complémentaires : arachide, maïs, riz et niébé.

Le système de culture demeure extensif avec peu d’utilisation de techniques modernes.

 

Le petit commdoloerce est l’activité qui génère des revenus immédiats à la population. Il est pratiqué par toutes les couches sociales à différents degrés. Les hommes dominent le commerce du bétail et des céréales, les femmes s’activent dans la restauration, la vente de dolo et de cola.

Le marché de Ouargaye est caractérisé par son exiguïté et sa ruralité : en effet, les produits les plus vendus sont des produits du secteur primaire. Les quelques produits manufacturés (importés) sont ceux de première nécessité : sels, savons, pagnes.

L’artisanat est varié mais demeure traditionnel. On rencontre des forgerons, des potières, des tisserands… Ce secteur artisanal souffre du manque de formation des acteurs.

Les autres activités économiques sont à l’état embryonnaire : la pêche est pratiquée de façon saisonnière à cause de la non-permanence de l’eau dans les principaux cours d’eau. La production maraîchère se développe de plus en plus mais souffre du manque d’eau. L’industrie est inexistante. Le tourisme n’est pas développé. L’hôtellerie manque d’infrastructures adéquates.

La commune dispose d’un centre médical avec antenne chirurgicale, et de 4 CSPS (Centres de Santé et de Promotion Sociale). L’effectif du personnel existant a progressé mais reste en-deça des normes nationales.

ecoleLa commune dispose de 39 écoles (23 ont été construites depuis l’an 2000). Le taux de scolarisation était en 1996 de 13,56%. En 2010-2011, le taux de scolarisation des filles est de 61,1% et celui des garçons de 73,9% soit un taux de scolarisation global de 73,6%.ecoliers

Rentrée 2010 : sur 100 enfants de 6 à 16 ans, 68 vont à l’école.
14,13% des garçons rentrent en 6ème, 13,29% des filles rentrent en 6ème.

La commune bénéficie d’un lycée provincial et d’un CEG communal de la 6ème à la Terminale. L’effectif est de 1280 élèves (798 garçons et 482 filles). Certaines classes comptent plus de 100 élèves.

La commune dispose de 116 points d’eau potable (100 forages, 16 puits modernes permanents). L’approvisionnement en eau potable est insuffisant au regard du nombre d’habitants par point d’eau, qui est en moyenne de 307 habitants pour une norme nationale de 250 habitants.

L’électricité est réservée aux habitants dont les revenus sont importants (l’électricité étant produite par un groupe électrogène, la commune n’étant pas encore reliée au réseau national). Il n’y a pas d’éclairage public.

Il manque de services de voirie et d’assainissement. Les ordures sont jetées dans la rue.

Les voies reliant Ouargaye aux autres localités sont des pistes rurales avec un entretien irrégulier.